Activités récentes

Fermer Voyages

Fermer sorties

Fermer conférences

Association

Fermer Liste des activités

Fermer calendrier

Fermer Activités:

Fermer Sorties / Voyages

Fermer Adhésions.

Résumé de cours
Chansons démodées
Webmestre - Infos
Voyages - Paris quai Branly

Pour les autres photos cliquer sur "Photos" et sélectionnez la série correspondante.

 

Et voilà, nous sommes partis ! Il est 6 heures précises. Nous sommes 23 et tous ravis de pouvoir bénéficier de ces trois jours d'aventures.

Le car arrive en tout début d'après-midi à Paris et le chauffeur nous accompagne au premier point de rendez-vous à 14h20 précises. Nous avons même un peu d'avance. A cette heure là, il n'y a pas trop de bouchons sur le périphérique, tant mieux !

MUSEE DU QUAI BRANLY

 

img1

Mardi 4 décembre 2012

 

LES COLLECTIONS

La visite du musée du quai Branly est une occasion pour tous de s'ouvrir à d'autres cultures, de s'échapper de la ville occidentale et d'entreprendre un voyage imaginaire et  enrichissant qui permet également un retour sur soi. En traversant tous les continents, nous découvrons, grâce à notre guide la diversité et la richesse de nombreuses cultures et leurs rapports avec notre univers occidental. Nous embarquons dans des destinations de rêve.

Les oeuvres retracent, pour la plupart, les origines du monde et nous invitent à rêver....Nous faisons ainsi en 2 heures le tour du monde avec escales en Océanie, Asie, Afrique et Amérique.

Le parcours géographie des collections présente près de 3 500 oeuvres. Il y en aurait 300 000  dans les réserves... Le sol est parfois irrégulier, cela donne la sensation d'un chemin naturel, c'est volontaire. Chaque changement de continent se marque par une modification de la couleur du sol. Le sol de couleur sable indique les zones de passage. Pas de salles, pas de murs, seules les vitrines s'égrènent comme dans une forêt à la lumière tamisée. C'est l'architecte Jean Nouvel qui a voulu cette sensation.

 

La collection océanienne est sur un sol rouge et constituée d'objets venant de quatre grandes zones du continent : la Mélanésie, la Polynésie, l'Australie et l'Insulinde.

On découvre en Papouasie Nouvelle-Guinée l'ancêtre primordiale couverte de spirales qui évoquent le monde de l'eau où vivent les ancêtres. Un crochet est placé sous la jupe de fibres de la statue, il permet d'y accrocher des objets domestiques ou de la nourriture pour la mettre à l'abri des rongeurs. Lorsque le crochet est particulièrement soigné, on y accroche des objets secrets.

Le rouleau de monnaie des îles Santa Cruz n'est pas moins impressionnant et très encombrant. Il est composé de plumes, d'écailles de tortue, d'écorce, fibres végétales et coquillages. Il mesure 10 mètres de long et il faut environ 600 oiseaux pour faire un rouleau de cette taille ! On pouvait l'utiliser lors des fêtes pour montrer sa richesse mais aussi pour acheter du bois, des bateaux ou des cochons.

La poupe de pirogue de Nouvelle-Zélande se reconnaît à ses motifs en spirale.

 

La collection asiatique présente des objets des cultures populaires. Le long mur en cuir beige qui traverse cette zone est dénommé "le serpent", clin d'oeil à cet animal craint et vénéré dans le monde entier. Epouvantail en forme de serpent qui était accroché dans les arbres au Viet-Nam pour effrayer les oiseaux qui mangeaient le riz, lampe rituelle du Népal, coiffe de mariée, la liste des objets et des explications est longue et difficile à détailler.

 

L' Afrique

Sur le sol de couleur jaune on entre dans la zone Afrique.

Le musée abrite l'un des plus importants fonds d'art africain au monde. Le parcours géographique invite à cheminer du nord au sud de l'Afrique, du Maghreb à Madagascar. On y trouve des poupées de représailles au Maroc, des masques du Mali, des maternités sculptées, en particulier au Cameroun, des statuettes protectrice au Congo et bien d'autres choses encore.

 

L'Amérique

L'Afrique se prolonge par les oeuvres des descendants des esclaves noirs déportés en Amérique. Puis il se compose de trois parties. La première évoque l'Amérique du XVIIIème siècle à nos jours. Un espace intermédiaire propose une réflexion sur la nature de l'objet amérindien. Vient enfin l'Amérique précolombienne avec les Aztèques, les Mayas, les Incas ....

Nous découvrons, en Alaska,  le masque de "l'Esprit de la lune" d'origine yup'ik (groupe inuit). Les yup'ik considéraient que tous les animaux qui avaient été chassés allaient sur la lune. Les animaux devaient être traités avec respect pour qu'en retour, lors de leur réincarnation, ils reviennent vers vous car vous les aviez bien traités.

Nous admirons aussi les colliers en griffes de grizzli d'Amérique du Nord.

Au Mexique, nous découvrons les nombreux témoignages que nous ont laissé les objets artisanaux qui y ont été produits : peintures murales, céramique, travail de pierres précieuses, de l'obsidienne et de la pierre. Sculptées ou peintres, toutes les images avaient une signification. Nous admirons, en particulier un vase enterré dans la tombe d'un guerrier comportant trois motifs : le papillon, les motifs géométriques et un ornement nasal. Il faut savoir que le papillon est l'âme des guerriers morts au combat ou sacrifiés. Il est souvent associé au feu qui apparaît ici sous la forme de traits et de losanges. L'ornement nasal (un U avec trois crocs) est celui que porte le dieu de l'eau et de l'orage, ancêtre du dieu aztèque Tlaloc. Cette divinité a plusieurs aspects : elle est associée autant à la terre et à la fertilité qu'au territoire et à la guerre, comme c'est le cas pour ce vase.

 

EXPOSITION NIGERIA

A l'issue de la visite guidée, nous avons accès à l'exposition "Nigeria, arts de la vallée de la Bénoué". L'exposition présente une vision exhaustive des arts produits par les nombreux peuples qui habitent la région du Nigeria définie par la grande rivière Bénoué, l'affluent le plus important du Niger.

Les figures d'ancêtres, maternités, masques et représentations protectrices nous parlent de fertilité, de sacrifices, de la puissance des sociétés secrètes, des désastres, de la crainte qu'inspirent les divinités. La patine de ces bois sculptés, ferrés, pigmentés, scarifiés témoigne de manipulations cérémoniales et de rites. Nous nous laissons gagner par la magie des lieux.

Ces idoles païennes apparaissent d'emblée comme des merveilles de l'"art primitif". Figures de maternité, statuettes chargées d'attirer les esprits de la nature, personnages disposés sur les autels afin de recevoir les dons des fidèles, maques(éléphants à longues défenses ou buffles rendant hommage à la puissance du chef, tout a un sens. Ici la religion ne repose pas sur des textes mais sur les initiations successives des hommes en communication avec les esprits. Chaque type de statue a ses vertus, chaque masque entend répondre à un besoin.

"Bienheureux, dans cette vallée du Niger vécurent paisibles des peuples oubliés du reste de la terre. La grande histoire a mis longtemps à les rejoindre. Ils n'écrivaient pas le récit du monde, ils se contentaient d'en jouir"

 

Il est grand temps de nous rendre dans notre hôtel, nous en avons "plein les jambes".

L'hôtel est confortable et le dîner fut apprécié de tous.


Date de création : 15/12/2012 - 17:58
Dernière modification : 15/12/2012 - 18:25
Catégorie : Voyages
Page lue 2942 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Dates à retenir

Détails  de l'agenda  dans le calendrier ci-dessous.

19/9/19 Réunion de bureau
19/9/19 Conseil d'administration
30/9/19 Réunion de rentrée


 

Calendrier
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

^ Haut ^